ATTENTION À L’EXERCICE ILLÉGAL DE LA MÉDECINE

ATTENTION À L’EXERCICE ILLÉGAL DE LA MÉDECINE

Récemment l’émission capitale sur M6 a mis en avant la technique de la cryolipolise et le laser épilatoire. Des précisions doivent être apportés afin de lever les doutes sur « qui fait quoi » entre l’esthéticienne et le médecin esthétique.
Certains appareils de soins esthétiques, comme ceux utilisant des lasers ou de la lumière pulsée  pour épiler ou détruire les cellules graisseuses (lipolyse), exposent à des effets indésirables. Face aux effets observés et rapportés par de nombreuses études cliniques, l’Anses préconise de mettre en place « une information obligatoire préalable des usagers » appelés à utiliser ces appareils.

Les effets indésirables suite à l’utilisation d’un laser d’épilation ou de la cryolipolyse peuvent être la cause d’inflammations, voire de brûlures.

Or de nombreux instituts de beauté les utilisent, sans disposer d’une véritable formation adaptée pour traiter l’épilation définitive, que ce soit au laser ou à la lumière pulsée. Or, la justice a reconnu que ces techniques relevaient de la médecine et devaient par conséquent être pratiquées par des médecins, pas par des esthéticiennes, sans quoi cela relève l’exercice illégal de la médecine.

N’oubliez pas que ces machines peuvent entraîner des séquelles à moyen et long terme : des brûlures au deuxième degré, voire plus. A long terme, cela peut entraîner des tâches pigmentées qui peuvent perdurer des mois, voire des années et des cicatrices importantes.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.