Plasma riche en Plaquettes - Docteur Simon Lamquin - Médecine esthétiqueDocteur Simon Lamquin – Médecine esthétique

Plasma riche en Plaquettes

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes
Acide hyaluronqiue nice

N’hésitez plus !

Une technique sûre et naturelle

Pour l’amélioration visible de la texture, de la densité et la luminosité de votre peau, la réduction des rides et des ridules, l’atténuation des cernes.

Une solution novatrice

Pour les traitements capillaires (alopécie, pelade, qualité du cheveux), les cicatrices d’acné et des vergetures.

Un complément idéal

Aux lasers et aux peelings

.

Plasma Riche en Plaquettes

C’est quoi ?

Des injections de « plasma riche en plaquettes » (PRP) faites par un médecin pour régénérer la peau et en améliorer la texture. Ce plasma est un produit « autologue », c’est-à-dire qu’il est prélevé sur le patient par une simple prise de sang. Riche en facteurs de croissance, ce concentré active le renouvellement cellulaire et stimule la production de fibres de collagène et d’élastine.

C’est efficace combien de temps ?

Une revitalisation remarquable (peau plus souple, plus tonique, plus lumineuse, cernes atténués, repousse des cheveux)

Le protocole habituel comporte généralement 2 à 3 séances à trois mois d’intervalle avec une séance d’entretien annuelle.

La première consultation

Après avoir examiné votre peau et confirmé le diagnostic, votre médecin établira un plan de traitement personnalisé et vous remettra une fiche d’information détaillée ainsi qu’un devis pour l’acte.

Ça se passe comment ?

Elle débute par une prise de sang (inutile d’être à jeun) : le médecin remplit deux tubes d’environ 8 ml, l’équivalent d’un prélèvement classique dans un laboratoire d’analyses. Il utilise un matériel à usage unique, conçu pour prélever et réinjecter en toute sécurité. Les tubes sont placés dans une centrifugeuse pendant cinq à six minutes afin de séparer le plasma des autres éléments du sang. Le médecin le récupère ensuite dans une seringue et le réinjecte un peu partout, là où c’est nécessaire, dans les joues, les tempes, les cernes, l’ovale, le cou et/ou le décolleté.

La séance dure moins d’une heure, et il n’y a pas d’effet secondaire notoire. Trois à quatre jours plus tard, les facteurs de croissance sont libérés, stimulant la synthèse du collagène et de l’élastine, améliorant la vascularisation des tissus.

Ça fait mal ?

Non, selon la technique (façon petites piqûres de mésothérapie, façon comblement), c’est peu ou pas douloureux. On peut appliquer de la crème anesthésiante une heure avant. Pour la bouche, une anesthésie locale sera souvent réalisée.

On est comment après ?

ça chauffe avec une légère rougeur, mais ça s’estompe en quelques heures. Contrairement à ce qui se passe après une injection de comblement à l’acide hyaluronique, le résultat ne se voit pas tout de suite, mais s’installe progressivement dans les trois à six semaines qui suivent, le temps que les cellules commencent à travailler.

Quels sont les risques ?

Le PRP étant un produit directement issu de votre corps, très peu d’effets secondaires sont attendus. Le PRP a notamment été utilisé dans de nombreuses études cliniques sur la cicatrisation des plaies chirurgicales et chroniques sans aucune manifestation d’effets indésirables graves. Il peut néanmoins survenir dans certains cas :

  • Comme avec tout produit injectable, la présence d’hématomes ou de rougeoiements aux sites d’injections.
  • Sensations de chaleur et de tension superficielle au niveau de la peau. Ces sensations transitoires sont dues au déclenchement du processus de stimulation et devraient se résorber dans un délai maximal de 24 à 36 heures après le traitement.
  • Dans de très rares cas et chez les patients présentant un potentiel allergique important, des œdèmes peuvent survenir suite à un processus inflammatoire plus important que la normale

Résultats avant / après
Télécharger la fiche SOFCPRE